FAQ

Quelques astuces pour que votre mixage soit fin près pour le Mastering:

Les plugins sur le bus master:

Si vous utilisez des compresseurs / eq sur le bus master , il serait préférable d’exporter une version avec effets et l’autre sans.
Evitez aussi les limiteurs et les clips de saturation .

Cela permet à l’ingénieur de mastering d’avoir le choix si la version avec effet est surcompressé ou trop traitée de façon générale.
Prenez garde à ce que le signal ne sature pas lorsque vous coupez les effets sur le master. Si c’est le cas , baissez simplement le fader master. Ne modifiez aucun réglages sur les pistes individuelles .

Niveau générale:

Idéalement le niveau maximum général de votre mixage 24bits devrait osciller entre -12dbfs et -3dbfs. Toutefois si des peaks atteignent le 0dbfs sans jamais clipper dans le rouge ,le mixage reste exploitable pour le mastering.
Pourquoi?
-Un niveau trop faible entraine une altération de la résolution du signal
-Un niveau trop fort ne laisses que peu de marge à l’ingénieur de mastering pour les corrections ou améliorations a apporter au son. Notez que dans le domaine numérique , le clip de saturation est synonyme de destruction des données et rend votre mixage inexploitable lors du mastering. Si vous aimez l’effet de saturation ,il existe des processeurs spécialisés qui n’altère pas l’intégrité du signal.

Si votre mixage est trop fort, n’hésitez pas a baisser le master fader jusqu’à ce que le niveau le plus haut oscille entre -12dbfs et – 3dbfs . En 24bits vous pouvez baisser le fader jusqu’à -48dbfs en conservant la qualité totale d’un cd 16bits.
Malheureusement ,si vous ne respectez pas ces quelques règles ,votre mixage sera inexploitable pour le mastering . Il ne sera pas possible de restauré les données dues au clip de saturation .
De toute façon , rien ne sert de mixer trop fort , l’ingénieur de mastering se chargera d’élever le niveau de votre mixage au maximum en apportant clarté punch et définition.

Quelques astuces de mixage pour ne pas avoir a les corriger lors du mastering:
Le meilleur des mastering vient souvent du meilleur des mélanges.

Le bruit:

Pour tous les instruments enregistrés de façon analogique( batterie,guitare etc.…) ou pour les mixages effectué exclusivement dans le domaine analogique, n’hésitez pas a utiliser l’automation de mute de votre séquenceur ou de votre mixer pour couper le bruit de fond. Mutez les pistes ou groupes lorsqu’elles sont inactives. Ces conseils sont particulièrement utiles pendant les intros/outros ou break : c’est la ou le bruit de fond est le plus perceptible.

Phase et polarité:

Les problèmes sont particulièrement identifiables sur les prises de batteries .
Les altérations de la phases sont dues aussi à l’application d’effet d’élargissement d’image stéréo. Vérifiez votre mixage en mono pour savoir si ces éléments sont toujours perceptibles ou si ils disparaissent totalement après avoir inversé la polarité .
La plupart des séquenceurs audio professionnel proposent un indicateur de corrélation pour vérifier les problèmes de phase. Quand celui ci indique une valeur autour de +1 votre son est en phase , -1 signifie que le signal est hors phase ou que vous avez inversez la polarité et que vous ne l’entendrez plus en
mono.

Fréquences infra basses:

Les fréquences infra basses en dessous 40HZ sont souvent inutiles sur la plupart des pistes . Elles peuvent créer des problèmes sur le volume final de votre master . Assurez vous que vos pistes n’en contiennent pas trop . Par exemple la voix peut être coupé en dessous de 80HZ avec un filtre de -12db par octave pour évité les pops et les ronflements.
Prenez garde ne ne pas effectuer ce genre de traitement sur le bus master, cela pourrait rendre votre mix “tout petit”.

Sibilantes et sons aiguës :

Les sibilantes et autres sons cliquant ou stridents sont de sérieux problèmes à régler lors du mastering. Assurez vous que le chanteur ou la chanteuse contrôle quand même cela ,sinon n’hésitez pas a utilisé un deesser ou compresseur multibande pour atténuer ces artifices. Vous pouvez aussi utiliser l’automation de volume pour atténuer ce genre de problèmes.

Le niveau des voix :

Une trop grande différence de volume dans la voix est très difficile à corriger lors du mastering. Veillez tout d’abord a faire un suivi d’automation précis à niveau bas lors du mélange pour ne pas opérer par la suite a une compression trop importante.
Toutefois le compresseur ou / et le limiteur est un superbe outil pour donner de la couleur et polir le volume de la voix. Les compresseurs electro optique sont parfait pour polir tandis que ceux a FET permettent souvent de donner du caractère et de la présence à la voix.